Avant le 20eme siècle

Sur le plan de 1575, la cathédrale Notre Dame (G) guide l’oeil. Juste à sa gauche (C), c’est la porte Très Cloîtres aujourd’hui détruite qui marque l’entrée de la rue éponyme qui aboutit aux nouvelles murailles (A). Au milieu de la rue, la rue courbe est probablement la rue du Fer à Cheval.

Sur le plan de 1685, la cathédrale Notre Dame (P) et le couvent Ste Cécile (aujourd’hui siège des éditions Glénat – F) permettent d’identifier les rues Très Cloîtres, Servan… On retrouve aussi l’ancien Temple (T), accolé au couvent des Minimes (R).

Sur le plan antérieur à 1834 (trouvé sur la page très instructive), on retrouve assez aisément la configuration actuelle du quartier hormis l’ilot où se trouve actuellement la place Edmond Arnaud.

Sur le plan relief de 1848, c’est d’abord la place Notre Dame qui attire l’oeil et permet de se repérer. Puis on retrouve la cathédrale, jouxtée par le jardin de l’Evêché et tout l’ensemble Beaux Tailleurs – Servan bien reconnaissable avec ses rues en courbe.

Le dernier plan est plus anecdotique puisqu’il ne correspond à aucune réalité, notamment le passage entre la cour de l’Alma et la rue Servan. Plusieurs fois envisagé lors des rénovations urbaines des années 1970-1980, il sera finalement abandonné…

Ancienne porte Très-Cloitre qui faisait partie des remparts Est et a été déplacée après 1834 (source : blog « Grenoble – Histoire d’une métropole »)