Au 20eme siècle

Le quartier est caractérisé par un peuplement par plusieurs vagues de migration, particulièrement celle italienne dans l’après guerre, puis maghrébine dans les années 60-70.

Retrouvez ci dessous « Entre mythe grenoblois et réalité de Très Cloîtres », article de Claude Jacquier (CERAT-CNRS, IEP grenoble) parus dans Ecarts d’identité N°95, Printemps 2001. Aussi disponible directement en pdf.

Le quartier a été marqué par deux opérations de rénovation urbaine dans les années 70 et 80 : la première (principalement au Nord) a vu les logements insalubres remplacés par des nouveaux immeubles largement dédiés au locatif social, tandis que la deuxième vague a plutôt privilégié la réhabilitation des immeubles historiques, notamment dans la première partie de la rue au Sud.
Quelques images de la destruction/rénovation.

Pour plus de détails sur l’histoire du quartier, se reporter au blog « Grenoble – histoire d’une métropole ». Les personnes intéressées par la vie du quartier au 20eme siècle pourront aussi consulter l’ouvrage d’Andrée Apparcelle « Très Cloîtres : mémoire grenobloise, paroles d’habitants » disponible à la bibliothèque Centre-Ville.